Horaires sortie club

Conformément aux directives nationales, toutes les sorties club sont annulées jusqu’à nouvel ordre!

Horaire Ecole Cyclo

tous les cours sont suspendus jusq’à nouvel ordre

BRADERIE D’ HIVER

Collants/ corsaires

marque NORET/WEAR Design bradés à 50%

AGENDA CVL 2020

Le Contre-La-Montre: Vendredi 8 mai 2020 : annulé

La sud Briarde: Samedi 30 mai 2020: annulée

La 19ème Randonnée Verneuillaise: dimanche 11 octobre 2020

Les sorties

conformément aux directives nationales, il est interdit de rouler.

Pensez à votre famille!

Faites du home trainer, c’est plus sûre!

à bientôt sur les routes!

912 réponses à

  1. jean-michel dit :

    bonjour.

    sortie club
    s4 binv-z.a. puyfourcat
    et ou s4 cinv saint-hubert.

    unique par nature.
    d’un ciel comme le yoga
    un des grands avantages
    s’est qu’il fait travailler
    l’ensemble du corps, d’un
    ciel au-delà des étirements
    et de la souplesse qu’une
    séance de yoga apporte,
    il permet aussi de renforcer
    son corps.
    parcourant, ici on roulent
    avec ses pieds, sa tête et
    son cœur, un vélo c’est
    comme un compagnon de
    voyage: il faut bien le choisir,
    sinon la belle aventure peut
    devenir un affreux pensum.
    roulant, roulons, bougeons,
    visitons… respirons unique
    par nature, le vélo n’a pas
    son même il nous permettra
    de renouer avec l’essentiel
    les plaisir simple de la vie
    comme le dit la fédération
    a vélo tout est plus beau!

  2. jean-michel dit :

    bonsoir les volontaires.

    sortie club s1 binv- fontaine le port.

    d’un ciel, tel un fantôme
    alors que le ciel s’éloigne
    à nouveau de la terre
    elle sombre subitement
    dans le silence, livrer à un
    destin il s’en va et se remet
    à communiquer, le vieux
    vaisseau retrouve sa splendeur
    donnant la preuve de son
    incroyable longévité.
    nous serons au départ
    comme l’astronautique a
    fourni les outils qui ont
    permis d’explorer le sombre
    du système solaire que nous
    autres être humain n’avons
    encore pu visiter. parcourant,
    les composants d’un vélo
    doivent réussir une batterie
    de test qu’elles sont conformes
    aux exigence c’est la seule
    manière de s’assurer qu’il est
    prêt à être envoyé dans l’espace.
    roulant, les vélos de véritables
    machines comme devenues
    nos yeux, nos mains, et nos
    oreilles pour nous révéler
    un monde extraordinaire.

  3. jean-michel dit :

    bonsoir.

    sortie club ne1 cinv-

    crèvecoeur en brie.

    d’un ciel les herbes rares
    dodeline au rythme d’un
    vent le papotage des lieux
    est un chant comme une
    grande forêt ramasse son
    corps, respire, souffle, libère
    un air parfumé, sucré, où
    domine la suave arôme de
    la sève des pins.
    immense cœur végétal et
    animal, elle bat au rythme
    des beau jours et s’en vas
    propager la vie dans le moindre
    recoin où leur chant sublime
    s’élève dans les airs, court
    au-dessus des arbres, pénètre
    dans les grandes clairières
    et emplit l’atmosphère, de
    leur gorge dans leur longue
    intense incantation pointant
    tous les museau vers l’astre
    du moment, hurlement souverain
    aux mystiques accords,
    grandiose qui résonne dans
    les sous-bois symbole magique
    de la suprématie sur un territoire,
    autant de chants d’amour qui
    saluent la renaissance de la terre.
    de guignes est un petit bourg
    de la brie situé dans le département
    de seine et marne à l’extrémité
    et au nord d’une plaine immense
    et fertile et sur le penchant d’un
    petit coteau au bas duquel coule
    le ru d’avon, de guignes est situé
    par 0 degré 28′ de longitude est
    et par 48 degré 38′ de latitude
    nord a une altitude moyenne de
    85 mètres la commune est arrosé
    par le ru d’avon, petit ruisseau
    qui prend naissance dans le canton
    de mormant, sur la commune de
    quiers. comme pour aller d’une
    colline à l’autre d’un ciel, nuit
    finissante lentement comme
    engourdi le jour ouvrant la marche
    apparaît, dehors au creux comme
    une gorge oublié, les plantes, les
    arbres, la terre sont martelés par
    une pluie toute l’eau du ciel semble
    se concentrer comme échappée
    d’un immense entonnoir. elle ruisselle
    partout, dessine de minuscules fleuves
    aux boucles compliquée qui se terminent
    en étrange deltas, des rus zigzagants
    qui se faufilent dans les herbes puis
    se perdent dans la terre des rivières
    de fortunes où se noient des fourmis
    sans radeau, nous serons au départ
    dans cette nature où chacun possède
    son propre domaine mais tous ces
    espaces vitaux se superposent,
    s’interpénètre et s’imbriquent dans
    une fragile et complexe harmonie,
    elle, elle respire l’air comme s’il elle
    lisait dans le moindre souffle du vent.

  4. jean-michel dit :

    bonsoir.

    randonnée vtt les bagaudes.

    comme une thalassothérapie.

    au sein de cet établissement
    qu’est la terre, elle effectue
    un mouvement de translation.
    nous serons au départ alors
    qu’elle venait de se former
    à partir d’un disque de débris
    gravitant autour du soleil,
    qui n’était alors qu’une jeune
    étoile, elle était loin de ressembler
    à celle que nous connaissons
    aujourd’hui.
    parcourant, antonin, valentin
    tony, philippe et moi ce phénomène
    naturel a rendu possible le
    développement de la vie,
    l’effet de serre par lequel
    le rayonnement thermique
    émis par la surface planétaire
    est piégé dans l’atmosphère
    celui-ci est absorbé par certains
    fluide puis réémis dans toute
    les directions et l’histoire
    complète de notre planète
    seraient très différentes si la
    lune n’existerait pas.
    roulant comme des artefacts
    d’observation recueillent
    continûment des donnés
    d’une grande valeur sur les
    phénomènes qui impactent
    l’environnement des données
    en nombres de plus en plus
    grand nous montrent que
    notre planète est entrée
    dans une ère nouvelle géologique.

  5. jean-michel dit :

    bonsoir.

    sortie club,
    e1 cinv-grotte Notre-Dame.

    tout en haut
    tout là-haut
    là-haut,
    comme l’étourneau
    et ses gigantesque
    figures qu’il dévoile
    dans le firmament
    frappent les consciences
    trapu,robuste,vigoureux
    il est solidement constitué.
    composé le sansonnet est
    une véritable bête sociable
    qui fouille constamment le
    contact avec les siens, de nos
    cavité, ces zones résidentielles,
    cités-dortoir, nous serons au
    départ, l’ensemble ainsi
    constitué et aussi d’étape
    en étape, drainés le long
    de voie aériennes précisément
    déterminées par la topographie
    et la proéminence se retrouvent
    massés dans un espace
    affranchi. parcourant,
    comme un nuage se dilate
    et resserre les rangs en
    formant comme un galet,
    un simple caillou tenant
    bien en main apte à tous
    les usages, long se dessine,
    la croissance assidu de la
    nuée nous permet de râteler
    méthodiquement tout le
    domaine.roulant, enfler le
    concert, facultés qui à point,
    mûr de nous, un véritable
    roi de l’acclimatation.

  6. jean-michel dit :

    bonsoir à tous.

    sortie club n3 cinv – la raccroche.

    comme des étourneaux
    nous serons au départ,
    l’imprégnation
    est une technique qui permet
    d’atteindre la proximité
    nécessaire pour transmettre
    les émotions que nous souhaitons,
    l’imprégnation instaure une
    relation de confiance quasi fusionnelle,
    les imprégnateurs le disent:
    il faut de l’amour
    maternel à revendre pour
    exercer ce métier qui exige
    de nombreuses compétences.
    dans le délitement inéluctable
    de ce que la nature et l’univers
    ont patiemment mis en place
    au fil du temps, parcourant, il
    eu un violent blizzard hurle en
    charriant des paquets de neige
    qui brouillent l’horizon, à travers
    les flocons des formes fantomatique
    affrontent stoïquement la tourmente
    qui les fouette et forme sur leurs
    faces les masques blancs de statues
    hiératique, comme ces icebergs
    grand comme des forêts tremblent
    sur leur base, puis s’effondrent en
    un fracas indescriptible, d’énormes
    glaciers se disloquent, la glace
    se fracture, roulant, il était une fois
    ici, sous nos pied, d’immense forêts
    s’étendaient jusqu’à l’horizon
    comme les canidés vivent en meute,
    la générosité d’un arbre croît avec son
    âge ou comme une forêt semble sale
    tout encombrée de bois mort, plus elle
    est généreuse et plus son sol est riche,
    un arbre pouvait mourir debout, ces arbres
    qui au cours du temps se sont transformés
    en une terre riche et fertile, ces forêts
    d’antan qui font l’abondance des récoltes
    d’aujourd’hui.

  7. cvl dit :

    Nous étions nombreux hier matin au rond point au départ de la sortie, 22 cyclistes dans les starting blocs de 2020.
    Nous avons fait un groupe 2 de suite, dès le départ. Voyant le groupe 1 s’éloigner au fur et à mesure des kilomètres, nous avons pris notre rythme de croisière autour de 25 km/h.
    Arrivant sur Fouju, nous récupérions Pascal qui avait sauté du 1er groupe. Pascal se mettant devant et commençant à tirer un peu fort, tout de suite les gars le calmèrent dans son rythme. Le train que nous appliquions dans le groupe permettait que tout le monde soit présent.
    Le groupe se perdit un peu à Châtres ou certains qui avaient monté la bosse plus vite se trompa de route. Ensuite entre Liverdy et Châtres nous nous désorganisions sur les derniers kilomètres car nous sommes retombés sur le 1er groupe qui était arrêté car une grosse chute avait eu lieu. Les pompiers présent prenait notre ami Philippe en charge.
    Le paquet repartait par petit groupe et sous le coup de voir un des nôtres partir avec les pompiers cela désorganisa les groupes.
    Tout le monde rentra sous le coup de l’émotion.
    Nous souhaitons un prompt rétablissement à notre ami Philippe en pensant le revoir le plus vite possible sur un vélo avec nous.
    N’oubliez pas la galette dimanche 14 h à la salle des fêtes et bonne semaine à tous.

  8. jean-michel dit :

    bonsoir.

    l’offre a dépassé
    largement la demande
    en matière de machine a courir
    si bien que ils et elles émérite
    finit par en décrier les pédales.
    ce qui devait être une
    candide, croisière est
    tôt devenu un rendez-vous
    réitéré, le vélo n’a pas
    son même pour réunir,
    avant d’aborder les étoiles
    on module son rythme,
    un curseur pour préserver
    ses efforts jusqu’à l’échange
    ultime.
    comme la lune,
    sortie club c1c- Champdeuil,
    nous serons au départ
    comme la lune, tant par
    sa proximité que par le
    lien étroit qui nous unit.
    parcourant, comme la lune
    est animée de différents
    mouvements à mesure qu’elle
    tourne autour de la terre,
    en raison de la synchronisation
    de sa révolution et de sa
    rotation. roulant, comme
    l’orientation de l’orbite de la
    lune par rapport a la terre
    n’est pas fixe, mais varie
    au fil du temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *